Le chauffage domestique est à la fois responsable de nombreux rejets polluants affectant la qualité de l’air et les conditions climatiques, ainsi que la source d’importantes dépenses pour le foyer. C’est pourquoi il est aujourd’hui nécessaire de bien réfléchir à son mode de chauffage. De nombreux progrès réalisés dans ce domaine permettent actuellement d’avoir un large panel de solutions de chauffage moins consommatrices d’énergie et adaptées au mode de vie de chacun.

Principe de la chaudière

Les chaudières permettent de produire de la chaleur en un seul point de l’habitation, c’est le chauffage central, par opposition au chauffage pièce par pièce. La chaleur ainsi produite est ensuite soit distribuée à l’ensemble de l’habitation à l’aide de canalisations d’eau de chauffage, soit émise par convection ou rayonnement à l’aide de radiateurs, de planchers chauffants ou de ventilo-convecteurs.

 

La chaudière peut être alimentée par différents types d’énergie:

  • les combustibles fossiles: gaz, fioul
  • le bois qui est une énergie renouvelable non émettrice de gaz à effet de serre.

La chaudière peut également être utilisée pour chauffer l’eau sanitaire par la mise en place d’un système combiné.

 

Afin d’obtenir un système de chauffage performant, c’est-à-dire une installation qui assure le confort adapté à son mode de vie, qui permet de réaliser des économies d’énergie et de limiter les rejets polluants, il est indispensable d’installer une régulation qui va piloter le chauffage.

Elle permet de maintenir la température ambiante à la valeur choisie à l’aide d’un thermostat d’ambiance qui mesure la température effective et l’ajuste pour obtenir la valeur de référence choisie, ou grâce à une sonde extérieure qui mesure la température extérieure et permet à l’installation de chauffage de réagir avant que l’habitation ne se soit refroidie ou réchauffée.

Les avantages et inconvénients

Avantages :

  • Le chauffage central individuel est moins onéreux que le chauffage pièce par pièce type chauffage électrique
  • Les chaudières à haut rendement et les chaudières à bois sont économes en énergie et permettent donc une diminution des coûts de fonctionnement
  • Le bois est une énergie renouvelable, abondante, bon marché et peut provenir de ressources locales.
  • Les chaudières à haut rendement sont plus compactes ce qui réduit les pertes de chaleur.
  • Fonctionnement silencieux
  • Longévité supérieure aux chaudières standards

Inconvénients :

  • Les chaudières au fioul et au gaz nécessitent un entretien annuel et un contrôle des performances qui est désormais obligatoire tous les quatre ans.
  • Souscription d’un abonnement dans le cas du gaz
  • Réserves en énergies fossiles limitées
  • Stockage en citernes pour le fioul
  • Contrainte de place pour le stockage du bois
  • Contrainte d’installation plus exigeantes pour une chaudière à condensation

Les différents types de chaudières et leurs caractéristiques

  Type Principe et Caractéristiques
Chaudières à haut rendement Chaudière à condensation & Basse température ·       Les chaudières à condensation condensent la vapeur d’eau des gaz de combustion ce qui permet de récupérer de l‘énergie et ainsi de réduire les besoins en combustible et donc les rejets atmosphériques.

 

En effet avant d’être évacués, les gaz de combustion se retrouvent en contact au niveau de l’échangeur thermique avec l’eau de chauffage refroidie qui revient à la chaudière, provoquant ainsi la condensation de la vapeur d’eau contenue dans ces gaz. Lors de cette condensation, la chaleur libérée est cédée à l’eau du circuit de chauffage.

L’eau alors produite par condensation doit être évacuée, il est donc nécessaire de prévoir un raccordement au réseau d’eaux usées.

 

Ces performances peuvent encore être améliorées par la présence d’une « ventouse » qui permet de prélever directement  et d’utiliser l’air extérieur pour le fonctionnement de la chaudière. Les gaz de combustion sont évacués à l’aide de ce même dispositif, ainsi la présence d’une cheminée n’est pas nécessaire (la « ventouse » peut traverser un mur ou une toiture.)

De plus, cela permet de réduire la consommation de combustible de 4 à 5 %.

 

·       Gains de consommation entre 12 et 20 % par rapport à une chaudière moderne standard.

Ainsi elles sont également moins polluantes car elles consomment moins de combustible

Chaudières à bois Les chaudières à bois ·       Le bois permettant d’alimenter ces chaudières se présente sous différentes formes: en bûches, en plaquettes ou en granulés.  Certaines chaudières acceptent aussi bien les bûches que les granulés ou les plaquettes.

 

·       Il existe des chaudières manuelles ou automatiques.

Les chaudières manuelles les plus efficaces sont les chaudière à combustion inversée et celles à tirage forcée.

Ici, les flammes se développent au travers de la grille, support du combustible, ou au travers d’une tuyère. Les entrées d’air primaire et secondaire sont distinctes, ce qui améliore encore la qualité de la combustion.

 

·       La chaudière à tirage forcé dite aussi chaudière « turbo » est une chaudière à tirage forcé perfectionnée par la présence d’une turbine.

 

·       Les chaudières à combustion montante, bien que simples à mettre en œuvre, sont à éviter car leur rendement est généralement médiocre

.

·       Les chaudières avec une alimentation automatique en granulés ou bois déchiqueté ont un rendement encore meilleur (performance équivalente à celle des chaudières à fioul).

 

·       Elles offrent en plus une facilité d’utilisation similaire à celle des chaudières au fioul ou au gaz. En effet, leur alimentation est programmée et automatique. Le combustible est stocké dans un silo de plusieurs mètres cubes qui peut être enterré. Leur autonomie peut ainsi être de plusieurs mois ! Les cendres sont évacuées par une vis sans fin.

Les coûts

Comparatif :

SYSTÈME À COMBUSTION (CHAUDIÈRE)
Gaz de ville GPL cuve Fuel Bois
Coût (pour une maison de 100m2)* Investissement initial (chaudière seule) 1 500 – 6 000 € 2 000 – 7 000 € 3 000 – 8 000 € + 1 000 € pour l’achat de la cuve 2 000 – 18 000 € selon le type de chaudière (bûches, granulés…)
Facture consommation mensuelle** entre 60 et 90 € entre 130 et 150 € entre 110 et 140 € entre 60 et 90 €
Abonnement annuel/ location cuve 120 € 200 à 250 € 0 € 0 €
Maintenance : contrat annuel À partir de 65 € À partir de 65 € À partir de 100 € À partir de 100 €

* Ces chiffres sont donnés pour une habitation récente (année 80) correctement isolée avec une surface au sol de 100m², une hauteur de sous plafond de 2,5m et une puissance chaudière de 30-40 kW. Ils peuvent varier très significativement en fonction de la qualité de votre isolation et de vos habitudes de consommation. la consommation annuelle de chauffage est estimée sur une base de 15 000 kwh. (Source:chaudière.comprendrechoisir.com)

Les Chaudières à bois sont en très fort développement, car économique, écologique et automatique (granulés). En 2010, elle bénéficie d’un crédit d’impôt de 25% pour une nouvelle installation et de 40 % pour le remplacement d’une chaudière à bois.