Réduire les sources de pollution intérieure

  • Penser aux écolabels officiels : Ils existent pour les peintures et les vernis, les textiles, les matelas, le mobilier de bureau, les colles pour revêtement de sol, les profilés de décoration : leurs impacts sur l’environnement sont moindres que ceux d’autres produits.
  • Trouver des produits de substitution : Certains produits sont moins nocifs que d’autres, pour un même service rendu (panneaux d’aggloméré à faible teneur en formaldéhyde, isolant à base de chanvre au lieu de  mousse urée-formol, …).
  • Éviter de fumer : Le tabac est la première source de pollution dans l’habitat et favorise, chez le fumeur et son entourage, les maladies cardio-vasculaires et respiratoires.
  • Bien entretenir les équipements de la maison: VMC, chaudières, cheminée, équipements électroménagers…

Le renouvellement de l’air : une solution efficace contre les effets des polluants intérieurs

Le renouvellement de l’air permet d’apporter l’oxygène nécessaire tout en éliminant  polluants et particules : c’est une nécessité. Mais il faut également limiter les déperditions de chaleur qui accompagnent le renouvellement d’air.

La solution : trouver le juste équilibre entre une isolation performante et une ventilation efficace.

L’installation de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) permet d’assurer un bon renouvellement de l’air intérieur.

Mais on peut aussi assurer une bonne ventilation sans gaspiller trop de chaleur en ouvrant les fenêtres, radiateurs fermés, pendant dix minutes par jour, et ceci même en hiver. En été, il faut pratiquer l’aération la nuit pour éviter de réchauffer l’intérieur de la maison. L’air frais stocké la nuit permettra aussi de mieux résister à la chaleur la journée.

Pour que la ventilation d’une maison se fasse bien, il ne faut jamais boucher les grilles hautes et basses d’aération.

L’ameublement

Norme NF Ameublement

Le CTBA (Centre Technique du Bois et de l’Ameublement), organisme certificateur accrédité a été mandaté par l’AFNOR ( Association Française de NORmalisation) pour gérer les applications de cette Marque de l’Ameublement.

Le CTBA certifie des produits d’une part en réalisant des tests de conformité aux normes et des contrôles sur les produits présentés par les fabricants (composants et matériaux utilisés); et d’autre part en réalisant en usine des inspections et audits qui permettent de s’assurer que tous les produits fabriqués sont conformes aux produits testés.

Voici les critères pris en compte :

La sécurité, la solidité, la durabilité, la qualité des matériaux et de la finition, authenticité…

Avantages / Inconvénients:

Choix du matériau pour la menuiserie :

Il existe 3 matériaux qui sont couramment employés pour la menuiserie :

Le bois, le PVC et l’aluminium.

 

Type Avantages Inconvénients
Le Bois Le bois présente de très bonnes performances environnementales. De plus, c’est un matériau renouvelable, recyclable et biodégradable. C’est un bon isolant thermique et son utilisation permet de lutter efficacement contre l’effet de serre (1 tonne de bois permet de fixer 1,5 tonnes de CO2). Le point faible provient des produits d’entretien du bois qualifiés de déchets dangereux (pots de vernis usagés, vieux pinceaux…). Pour limiter l’impact environnemental du vernis, il faut choisir et utiliser des vernis certifiés NF Environnement.Enfin, la menuiserie doit porter un label certifié FSC par exemple pour garantir que le bois utilisé provient d’une forêt gérée durablement.
PVC et aluminium ne nécessite aucun entretien Les menuiseries PVC et aluminium présentent de moins bonnes performances environnementales que le bois. De plus, le PVC se dégrade sous l’effet des rayons UV et dégage du chlore.