Les produits de combustion

Une source importante de pollution intérieure est l’utilisation d’appareils de combustion (fournaises, cheminée, poêle, chaudière à gaz…).

Entretenir les appareils annuellement

Éviter d’utiliser des appareils à combustion dans les endroits fermés non ventilés

La prévention :

Le dioxyde d’azote (NO2) peut être présent dans la maison à la suite de l’utilisation du gaz pour la cuisson des aliments ou de kérosène pour le chauffage. C’est un irritant pulmonaire.

Le monoxyde de carbone provenant du fonctionnement d’une voiture dans un garage ou encore d’un appareil de chauffage défectueux est un toxique redoutable car il asphyxie.

 

Les composés organiques volatils (COV)

Les COV sont des substances chimiques dont les plus connues sont les produits pétroliers comme les carburants, le formaldéhyde et l’acétone. Ils peuvent se dégager des matériaux de construction : mousses isolantes, peintures, moquettes, lino, bois des charpentes et des planchers…

  •  Lire les étiquettes pour déterminer la présence de COV
  • Réduire leur utilisation,
  • Respecter les conditions d’utilisation et d’élimination,
  • Ventiler les pièces.

Pour limiter les risques liés aux COV :

Les COV provoquent des irritations des yeux et des voies respiratoires et digestives, des maux de têtes, des symptômes d’ivresse, des vertiges et des nausées. Certains COV (benzène, formaldéhyde…) peuvent causer des cancers.

Les bombes aérosols (produits insecticides, cosmétiques, cire…), les colles, les produits de nettoyage (détergeant, décapant, détachant, diluants…) constituent aussi des sources de COV.

Le rôle du tabac

La fumée secondaire :

La fumée secondaire est la fumée expirée par le fumeur et la fumée dégagée par le bout allumé de la cigarette. La composition chimique de la fumée de tabac est constituée d’environ 4 000 substances dont plusieurs peuvent causer le cancer. Cette fumée augmente les symptômes d’irritation respiratoire et peut provoquer des pneumonies, des bronchites et des bronchiolites.

Les produits de combustion :

Une source importante de pollution intérieure est l’utilisation d’appareils de combustion (fournaises, cheminée, poêle, chaudière à gaz…).

Le monoxyde de carbone provenant du fonctionnement d’une voiture dans un garage ou encore d’un appareil de chauffage défectueux est un toxique redoutable car il asphyxie.

Le dioxyde d’azote (NO2) peut être présent dans la maison à la suite de l’utilisation du gaz pour la cuisson des aliments ou de kérosène pour le chauffage. C’est un irritant pulmonaire.

La prévention :

  • Entretenir les appareils annuellement
  • Eviter d’utiliser des appareils à combustion dans les endroits fermés non ventilés