Elle dégrade le bâti, diminue l’efficacité de l’isolation, donne une impression d’inconfort, altère la qualité de l’air en favorisant l’apparition des moisissures qui libèrent des allergènes nuisibles à notre santé : bref, l’humidité dans la maison est une calamité. Deux impératifs pour une maison et des habitants en bonne santé : l’empêcher d’entrer quand elle vient de l’extérieur, la faire sortir quand elle est produite à l’intérieur.

Un logement qui respire pour une atmosphère saine

Dans une maison bien ventilée, l’humidité en excès est évacuée en même temps que les polluants, bio-contaminants et particules indésirables. C’est pourquoi une aération convenable (ouverture des fenêtres, bon état des grilles de ventilation) et / ou l’entretien et l’installation d’une VMC pourront résoudre les problèmes.

Quelques conseils contre l’humidité

  • Faire sécher le linge à l’extérieur ou dans un local bien ventilé : c’est autant de vapeur d’eau en moins dans la maison.
  • Chauffer (mais pas trop !) Si l’air est chaud, il peut contenir plus de vapeur d’eau et il y a moins de condensation. Si la maison est bien isolée et chauffée, les murs sont plus chauds et la vapeur d’eau s’y condense moins facilement : deux bonnes raisons pour chauffer assez, mais sans excès, bien sûr !
  • Améliorer l’isolation thermique : Une bonne isolation évite le refroidissement des murs et diminue donc la condensation intérieure.  Les zones plus froides que sont les ponts thermiques sont des points de condensation privilégiés. L’isolation extérieure des murs les supprime. Enfin, faire poser des doubles vitrages limite la condensation sur les vitres.

Si les problèmes d’humidité de votre maison sont liés à des infiltrations d’eau de pluie ou à des remontées capillaires dans les murs, une ventilation, même performante, n’y changera pas grand-chose. Pour pallier ces problèmes qui affectent le confort de la maison et surtout sa pérennité, des mesures importantes sont nécessaires.

  • Contrôler régulièrement toit et murs : Il faut surveiller l’apparition de défauts d’étanchéité et intervenir rapidement pour régler le problème avant qu’il ne soit trop grave.
  • Drainer le sol près de la maison : Cela évite que l’eau ne stagne le long des murs et ne les imprègne à la longue.
  • Empêcher les remontées capillaires : En venir à bout nécessite des interventions lourdes (coupures étanches dans les murs, imperméabilisation, assèchement des murs). Les solutions intérieures au logement (enduits étanches, pose de contre-cloisons) s’attaquent aux effets et non aux causes et ne sont pas efficaces.